Le point de vue du statisticien (Général)

par Alain Gottcheiner @, dimanche 17 mai 2015, 03:33 (il y a 947 jours)

Je voudrais faire comprendre un problème qui pourrait être posé par les différentes revalorisations de la victoire en interclubs qui ont été proposées ici.

Chaque joueur a disputé un certain nombre de duels contre les joueurs des différentes équipes adverses (au maximum 88).

Cette année, Christian a été le meilleur, avec 86 adversaires battus et un égalé ; ensuite Eric (80) et Romain (78 et un nul).

Pour obtenir le score final d'une équipe, il suffit d'additionner le nombre de duels gagnés par ses joueurs et d'ajouter 396 (11 * 36). (avec quelques amendements au cas où une équipe joue incomplète)

Examinons un cas (héorique :

Duschmurz, qui joue pour les Sandwiches, a battu 53 adversaires sur 88. Entre autres, il a battu Trucmuche (membre des Drivers) et il a été battu par Lhôtre (membre des Spoons).
Il est évident que sa prestation globale, et celle des Sandwiches, n'est ni meilleure ni moins bonne si au contraire Trucmuche représente les Spoons, et Lhôtre les Drivers. Correct ?

Eh bien, toute méthode de revalorisation de la victoire est susceptible de produire un résultat final différent pour son équipe selon l'appartenance de ses adversaires. Il suffit, pour s'en convaincre, d'imaginer que les Sandwiches ont battu les Drivers 68.5-67.5, et qu'ils ont battu les Spoons plus largement.

Ce phénomène est conu des spécialistes des études de cas sous le nom de biais de regroupement, et est considéré comme une très mauvaise chose.

J'aimerais autant l'éviter.


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum