Summa jus, summa injuria (Général)

par Alain Gottcheiner @, lundi 11 avril 2016, 13:28 (il y a 494 jours) @ Xavier Leriche

Il y a eu un beau cas ce dimanche : le top étant SOFTWARE, un joueur écrit SOFWARE, tout en notant le score correct.

D'après les nouvelles théories (le score prime) et d'après le point de vue de Xavier, on devrait accepter son bulletin.

Je ne suis pas sûr qu'il faille en arriver là. Disons que cela augmente le risque de voir un joueur tenter un coup mixte.

Mais le même joueur s'était auparavant vu refuser un billet dont le E était clairement un C, ce qui au fond n'est pas tellement différent (quid si on écrit le tiret du milieu un peu trop bas, et s'il vient surcharger celui du bas ?), alors que le score correspondait au coup avec E et qu'il n'y avait pas de C dans le tirage.

Autant dire que ça a fait pas mal de remue-ménage. Les arbitres semblent avoir été dans le bon vis-à-vis du règlement, mais cela va à l'encontre de l'idée de privilégier l'intention du joueur.

Alors, quid ? Mon âme contre un bouton de culotte que certains arbitres auraient accepté au moins le second cas. Et c'est là que le bât blesse : l'état d'esprit de l'arbitre va déterminer l'acceptation ou le refus du billet, non les mérites intrinsèques de celui-ci.

Pour rappel : je dois être le seul joueur à jamais s'être vu refuser un billet parce qu'il écrit trop bien. Je cite : "avec ta calligraphie, ce K ne peut pas être un X". Alors qu'il n'y avait pas de K dans le tirage !
(Le billet n'a pas été jugé en appel, parce que le capitaine l'a jugé inutile. Mais même à l'époque ça aurait dû passer)


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum