Restructuration en D1 et D2 (Interclubs)

par Francis Fontaine @, mercredi 23 novembre 2016, 20:43 (il y a 180 jours) @ Alain Lisens

Depuis que j'y participe (33 ans), les Interclubs en D1 et 2 n'ont jamais été restructurés. C'est tout de même un indice qu'ils ont été fort bien étudiés au départ par les anciens. Merci à eux. Mais cette proposition est intéressante, et il faut saluer l'ouverture du débat démocratique. Merci à la nouvelle équipe emmenée par Alain.
Il convient de bien peser les avantages (ou arguments pour) et les désavantages (arguments contre). Plusieurs ont déjà réagi fort à propos, dans un sens ou dans l'autre. Encore merci.
Avantages : il semble vrai que cela dynamiserait un peu la compet à ces deux niveaux, notamment par un second match contre les trois adversaires directs, qui devrait être joué sur l'autre "terrain", même si ce second tour ne serait pas équilibré en 2 matchs at home et 2 away. La poule sup en D1 verrait une belle bagarre pour le titre et pour l'Euro. Et la poule inférieure, pour éviter la descente (2, j'imagine). Encore plus lent qu'André (si c'est possible...), je ne prêche pas non plus pour ma chapelle en prônant le temps de jeu à 2 minutes en D1 et pourquoi pas à 2'30 en D2.
Il est vrai aussi que deux D2 permettraient d'éviter de trop longs déplacements. A ceux qui avancent que dans ce cas les deux D2 seraient sensiblement les mêmes de saison en saison, je réponds que non, seuls un ou deux clubs très à l'Ouest (Mouscron...) ou à l'Est (Vervier, Liège...) seraient toujours dans la même. Tous les autres, plus ou moins centraux, pourraient me semble-t-il changer de D2 d'une saison à l'autre sans problème (déplacements supportables jusque 100, 120 kms). Je suis plutôt contre les terrains 'neutres' et certainement contre les duplex. Gardons le contact humain !
Désavantages : je partage l'avis qu'il y a nombre de joueurs moins forts qui aiment jouer en D1 malgré les tatouilles qu'ils prennent souvent. Et parfois, ils font un exploit, qui les enchante. Non seulement la D1 deviendrait plus élitiste, mais surtout, il y aurait un mouvement encore plus concentré des forts joueurs vers les 8 clubs de D1 (au lieu de 12) et plus encore vers les 4 supposés jouer souvent la poule finale du titre. Le fossé entre D1 et D2 s'élargirait encore.
Je profite de tenir la tribune pour féliciter et remercier Luc Thomas pour ce qu'il fait (voir autre rubrique) et espère m'y mettre bientôt, modestement, de mon côté.
Francis Fontaine


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum