Triste constat (Général)

par Xavier Leriche @, vendredi 16 septembre 2016, 11:28 (il y a 336 jours)

J'ai remarqué qu'il reste 687 membres inscrits à la fédé.
Sur ces 687 personnes, il y a 126 Diamants et 214 Vermeils pour seulement 20 jeunes (benjamins + cadets + juniors + espoirs).
Dans 10 ans, combien serons-nous encore ?

Triste constat

par SpirouBinchois @, mercredi 21 septembre 2016, 19:53 (il y a 331 jours) @ Xavier Leriche

Effectivement triste constat. Néanmoins le concours des écoles pourrait attirer éventuellement quelques jeunes, le Braine trust est très actif mais ce n'est malheureusement pas dans des recrues de 15-25 ans, il y a aussi les initiatives de Luc Thomas pour attirer de nouveaux joueurs. Ce qu'il faut surtout c'est "médiatiser" le scrabble duplicate et en parler autour de nous. Nous aussi nous sommes arrivés au scrabble un jour lorsque nous étions jeunes... Ne nous décourageons pas

Triste constat ou opportunité de se redéfinir ?

par Jean-Michel Hubert @, jeudi 22 septembre 2016, 10:21 (il y a 330 jours) @ SpirouBinchois

Le nombre de licenciés n'est qu'une conséquence de multiples phénomènes qui se conjuguent et remettent nos modèles organisationnels en question. Tous les clubs ou presque sont confrontés à une baisse de leurs joueurs réguliers et essaient des formules originales pour s'y adapter. C'est la loi de l'évolution.

Une fédération alerte fera probablement le nécessaire pour analyser ces causes et identifier un modèle qui réponde aux attentes.

Selon moi, il y a toujours autant de gens intéressés par le Scrabble, voire plus. Le tout est de réinventer la manière d'être en contact les uns avec les autres.

Jean-Michel, indécrottable tritureur de lettres

Triste constat

par Louis Eggermont @, jeudi 22 septembre 2016, 14:07 (il y a 330 jours) @ Xavier Leriche

Concernant la répartition de la population, la Belgique n'a pas trop à rougir...
50% de V&D?
C'est 60% en Suisse.
C'est 67.5% au Québec.
C'est 70% en France!

La Suisse possède 13.7% de jeunes (de P à E), la France 4.3%, la Belgique 2.9% et le Québec 0.8%...

Mais malgré ces populations, ces fédérations restent assez stables ces dernières années alors que la Belgique diminue assez nettement.

Triste constat

par Alain Lisens @, vendredi 23 septembre 2016, 11:15 (il y a 329 jours) @ Xavier Leriche

Voici d'autres chiffres pour alimenter la réflexion.

Belgique: 43 clubs et ± 700 membres soit environ 16 membres par club.
Suisse: 48 clubs et ± 500 membres soit environ 10 membres par club.
France: 707 clubs et ± 18.000 membres soit environ 25 membres par club.

Évidemment la répartition de la population a certainement une influence sur le nombre de membres par club mais, la Belgique est de loin le pays ayant la densité la plus élevée...
Alors, y aurait-il une trop grande concentration de clubs en Belgique ?

Et si on comparait le nombre d'affiliés à la population (francophone), pour 100.000 habitants:
Belgique: 16 affiliés.
Suisse: 25 affiliés.
France: 27 affiliés.

Cela serait-il dû à une cotisation trop élevée ?
Belgique: 30 € et 7,5 € pour les moins de 18 ans.
Suisse: 90 CHF (65 €) et 50 CHF (46 €) pour les moins de 18 ans.
France: 40 € et 8 € pour les moins de 18 ans.

La cotisation belge est donc la moins élevée. Alors ?

Pourtant les compétitions belges sont nombreuses et variées, et les interclubs sont très prisés (sans eux, je n'ose imaginer le nombre de joueurs qui resteraient affiliés).

Peut être le Belge est-il trop individualiste... À moins qu'il ne recherche avant tout des activités qu'il peut faire confortablement installé dans son fauteuil...

Triste constat

par Louis Eggermont @, samedi 24 septembre 2016, 09:14 (il y a 328 jours) @ Alain Lisens

-> La FBS est la fédération occidentale la plus jeune
-> La FBS est la fédé la plus abordable (y compris pour les compétitions)
-> La FBS possède la meilleure compétition du monde (ses interclubs)

A priori, "il n'y a plus qu'à"...

Triste constat

par Alain Gottcheiner @, lundi 21 novembre 2016, 20:39 (il y a 269 jours) @ Louis Eggermont

Quelques remarques en vrac sur un sujet que je prends avec un peu de retard, adressées à personne en particulier.

1. Le Scrabble belge a perdu 30% de ses membres depuis 2000. Il s'en tire bien par rapport au bridge. Le responsable principal, selon moi, est la multiplication des loisirs à domicile. Pas sûr que l'on puisse aller contre ça.

2. Il y a 707 joueurs repris au classement, et certains joueurs d'interclubs n'y figurent pas (Daw Akongo p ex)

3. Pour bien encadrer les jeunes scrabbleurs il faut une structure et beaucoup de temps. Je suis fier d'avoir in illo tempore participé à une telle expérience. Malheureusement elle s'est heurtée à une opposition acharnée de la fédération et de certains clubs et à dû être abandonnée après s'être tapé la tête sur les murs pendant 2 ans et demi.
Qui voudra prendre le risque de recommencer ?

4. Je suis arrivé à ce jeu par un tournoi d'initiation qui a produit 5 joueurs de bon niveau et plusieurs moindres, qui ont joué longtemps et jouent encore (salut Philippe). A l'époque il y avait 4-5 tournois pour débutants par an.
Peut on envisager d'organiser de tels tournois...et surtout d'en assurer le suivi ?

Triste constat

par Luc Thomas @, mercredi 28 septembre 2016, 23:00 (il y a 323 jours) @ Xavier Leriche

Oui Xavier si on ne fait rien on va dans le mur. Nous devons prendre des initiatives afin d'au moins éloigner ce mur. A Bouillon on n'a pas vu venir la mort du club mais trois décès très proches l'un de l'autre (dont celle surprise d'une personne de 61 ans seulement) en ont décidé autrement. C'est pourquoi j'ai essayé d'aider les autres clubs de la province de Luxembourg à promouvoir notre jeu et à résister. Il n'y avait plus qu'un club de la province à aligner une équipe en interclubs il y a trois ans.

L'an dernier Marc Blavier avait contacté tous les clubs et plusieurs clubs ont répondu positivement à sa demande : ils ont reçu des affiches et des flyers à l'issue du championnat du monde de Louvain-la-Neuve.

Certains clubs se sont félicités d'avoir organisé une soirée d'accueil l'an dernier.
Le Makawa en organise régulièrement et a aligné une équipe supplémentaire pour la nouvelle saison. De même pour la Plante à Lettres qui aligne une équipe supplémentaire. Le Mous'scrabble a gardé deux nouveaux joueurs. Le Sablier a réussi, ce qui est difficile, à maintenir une cinquième équipe.

Nous avons organisé une soirée d'accueil au Sablier mi-septembre : 23 nouveaux joueurs qui avaient répondu à un concours lors de Retrouvailles. J'ai arbitré 19 joueurs vendredi à Bastogne dont plusieurs élèves de 4e à 6e primaire lors de la soirée d'accueil. Il y a deux ans il n'y avait pas du tout de club à Bastogne, la première soirée d'accueil y ayant eu lieu en octobre 2014. Une joueuse aimerait lancer un nouveau club à Virton ou dans les environs (Gérouville). Christian Wodon a organisé hier une soirée d'accueil à Dinant en vue d'y créer un nouveau club.

Tout n'est donc pas si noir mais il faut clairement prendre des initiatives. Je veux bien envoyer une partie d'initiation à tout club qui m'en ferait la demande.

Je vais ajouter dans un autre message le mail que j'avais envoyé l'an dernier aux clubs qui ont tenté l'expérience d'une soirée d'accueil (limite de 5000 caractères).

Triste constat / message envoyé à plusieurs clubs

par Luc Thomas @, mercredi 28 septembre 2016, 23:03 (il y a 323 jours) @ Luc Thomas

Voici le mail que j'avais envoyé l'an dernier aux clubs qui ont tenté l'expérience d'une soirée d'accueil :

Chers amis,

Vous avez accepté d’organiser une soirée d’accueil prochainement dans votre club et je vous en remercie. Je suis franchement convaincu de l’utilité de ces soirées d’accueil.

Vous pouvez en voir la preuve sur le site du Sablier

http://www.lesablier.be/joomla/sablier/amicales

En mars 2013 l’assistance aux amicales du Sablier était inférieure à 6 de moyenne. Le pourcentage de l’avant-dernier joueur oscillait entre 75 et 90 pct.

Première soirée d’accueil le 9 avril 2013. Dans les dix amicales qui ont suivi l’assistance moyenne est montée à 10 joueurs.

Deuxième soirée d’accueil le 10 septembre 2013. Dans les dix amicales qui ont suivi l’assistance moyenne est montée à 15 joueurs.
Juin est un mois où la participation est souvent faible. En juin 2014 la moyenne est retombée à huit joueurs. Le Sablier a été champion pour la première fois depuis 1978 et Marc Blavier a contacté les média . RTC (la télévision liégeoise locale) est venue filmer lors d’une amicale.

Troisième soirée d’accueil le 16 septembre 2014. Dans les dix amicales qui ont suivi l’assistance moyenne est montée à 20 joueurs. Afin d’encourager la participation aux amicales, Yvon Renson a imaginé un championnat interne au club où les joueurs étaient répartis en différentes catégories, les nouveaux joueurs faisant partie d’une catégorie à part.

En juin 2015 l’assistance moyenne a été de 16 joueurs. Le pourcentage de l’avant-dernier joueur lors des amicales de juin 2015 a oscillé entre 36 et 61 pct avec pas moins de cinq joueurs sous les 50 pct lors de l’amicale du 2 juin 2015. Cela veut dire que n’importe quel nouveau joueur qui arrive au Sablier peut maintenant s’intégrer facilement, ce qui était loin d’être le cas en mars 2013. Tout ce mérite en revient à notre président Marc Blavier.

A Liège on a la chance d’avoir Retrouvailles le premier week-end de septembre. Cet événement attire chaque année plus de 30.000 personnes et permet aux clubs, écoles, associations, partis… qui le désirent de tenir un stand. Marc Blavier a eu l’excellente idée d’organiser un petit concours (tirage très simple type AEIPRST offrant une multitude de solutions). Les personnes qui ont remis un billet avec un scrabble sont tirées au sort lors de la soirée d’accueil qui suit (le deuxième mardi qui suit Retrouvailles) et peuvent gagner un lot (certains sont offerts par la fédé comme des Charlemagne par exemple).

Malheureusement rares sont les clubs qui ont la chance d’avoir un événement comme Retrouvailles dans leur commune et il faut alors trouver d’autres moyens de faire de la publicité pour la soirée d’accueil : affiches, flyers, petite annonce dans un journal publicitaire (agenda), sur une radio ou la télévision locale, Facebook. Je vous laisse réfléchir à la question. L’an dernier plusieurs soirées d’initiation ont eu lieu dans la province de Luxembourg et chaque soirée était annoncée dans l’agenda de la télévision locale TV Lux. La publicité est passée en boucle dans l’agenda pendant la semaine précédant chaque soirée d’accueil et ce pour la modique somme pour chaque club de 5 euros.

Les soirées d’accueil au Sablier se passent de la façon suivante. On invite les personnes à venir une demi-heure avant l’heure normale de réunion. Cette demi-heure est mise à profit pour accueillir les nouveaux, leur donner un exemplaire du fascicule ‘Deux euros pour éviter les zéros’, leur expliquer les différences entre le scrabble classique et le scrabble duplicate, leur trouver un coach. Chaque nouveau joueur est épaulé par un ancien qui va l’aider pendant la partie, lui remplir les premiers billets. S’il n’y a pas assez d’anciens pour épauler un nouveau, un ancien épaule deux nouveaux. La partie est de quinze coups et a été composée selon les règles suivantes : les quinze tops sont des mots connus. Il y a un (sous-)sous-top mot connu à moins de 20 points du top. Et le créateur de la partie veille à ce que la partie ne soit ennuyeuse ni pour les nouveaux ni pour les personnes qui épaulent les nouveaux venus. Entre les coups l’arbitre (idéalement un bon animateur) annonce les places rémunératrices où d’autres mots connus pouvaient être placés. A la fin des 15 coups on n’est pas obligé de donner le classement puisque celui-ci dépend bien sûr de l’aide apportée par le coach. Comme à l’école des fans, tout le monde a gagné. La partie festive peut alors commencer avec le pot d’accueil qui permet de faire plus ample connaissance avec les nouveaux. Durant ce pot d’accueil on peut aussi éventuellement tirer au sort les vainqueurs d’un concours (Retrouvailles pour le Sablier, concours dans un journal local).

Triste constat / message envoyé à plusieurs clubs

par Luc Thomas @, mercredi 28 septembre 2016, 23:03 (il y a 323 jours) @ Luc Thomas

fin du message

Vous pouvez trouver en attachement la partie qui a servi de partie d’accueil l’an dernier au Sablier, à Gedinne, à Libramont, à Izel et à Bastogne. Elle a plu à chaque fois aux personnes présentes et j’espère qu’il en sera de même dans votre club.
Il est évidemment préférable que les coachs ne connaissent pas les solutions à l’avance (même s’il m’est arrivé l’année dernière de coacher une personne au Sablier tout en connaissant la partie pour permettre à une personne qui anime beaucoup mieux que moi d’officier à l’arbitrage).

La partie attachée est déjà commentée (demande d’Izel où je n’ai pu aller l’an dernier, mes congés n’étant pas illimités).
Voilà j’espère que cette soirée d’accueil (ou une succession de soirées d’accueil) va permettre à votre club de se développer.

Triste constat

par Alain Gottcheiner @, mardi 22 novembre 2016, 12:16 (il y a 269 jours) @ Luc Thomas

Tout n'est donc pas si triste, et je me dis que la statistique est peut-être biaisée.

J'ai constaté, dans les différents clubs où j'ai joué, comme membre ou juste de passage, qu'il y a une proportion non négligeable de joueurs qui auraient le niveau pour jouer les interclubs en division 3 ou 4, mais qui ne désirent pas (ou n'ont simplement pas envisagé de) faire de la compétition.

Il me semble que c'était moins souvent le cas dans le temps.

D'une part, cela veut dire qu'il y a bien plus de 700 joueurs de club en Belgique francophone.

D'autre part, si nous savons, et Luc en tout premier, comment attirer de nouveaux joueurs dans les clubs -et en effet un peu de pub suffit parfois-, il convient de s'interroger sur la manière de leur faire franchir le pas de la compétition.

Les tournois pour 4es séries et suivantes ont disparu du paysage belge. Est-il envisageable de les réhabiliter, voire de les limiter aux 5es séries et suivantes ? (*)
Voire, comme je le disais plus haut, de prévoir des tournois pour débutants ?

Il y a à mon avis une nette différence entre jouer une partie d'initiation et jouer un tournoi d'initiation ; le fait de bien s'y défendre incite à continuer.
Je suis allé à mon premier tournoi d'initiation en disant que je me lancerais dans l'aventure si je me classais dans le premier tiers des participants, quod feci. Les 1er, 3e, 5e, 6e et 7e de ce tournoi ont joué au Scrabble de compétition 10 ans ou plus. Au total, 10 joueurs de compétition (au moins, car je ne me souviens pas de tout le monde) en sont issus. (voir le Scrabbleur d'octobre 1977)

Le Makawa, qui a en effet bien progressé en nombre de membres, aurait-il tiré un avantage du fait qu'une majorité de ses membres est de force moyenne ? Le Braine Trust trouve de nouveaux joueurs chaque année, notamment grâce à son action à la fête locale, mais peine à les garder, et quand il les garde, c'est souvent hors compétition officielle, et ce malgré des efforts substantiels de coaching.

Il convient d'insister auprès des joueurs hésitants sur le fait que les interclubs de division 4 sont plus équilibrés en niveau qu'une partie dans le club de haut vol qu'ils ont rejoint.

Peut-être aussi que le passage par la compétition de Scrabble "classique" serait un bon tremplin, mais pour l'instant les tournois belges de "classique" sont d'un très haut niveau, qui risquerait aussi d'en décourager certains. Alors, des tournois de "classique" réservés aux séries C et non-classés ?


(*) petite prolepse : non, ce n'est pas gênant que les joueurs sous-classés de 5e série, qui ne jouent jamais un tournoi, viennent les écumer. Après tout, cela ferait rejouer des joueurs-qui-ne-jouent-jamais, ce qui est loin d'être négligeable.

Fil RSS du sujet
powered by my little forum